Vivre le moment présent

vivre le moment présent

Vivre le moment présent

Dans un monde où tout s’accélère, nous n’avons plus le temps de nous poser. Il devient difficile de s’accorder du temps pour relâcher les tensions et revenir à un état de calme intérieur. L’instant présent devient un vrai cadeau que l’on s’offre en période de stress ou d’anxiété.

Vous trouverez probablement dans les livres de développement personnel, de précieux conseils pour se connecter au moment présent, comme des techniques de respiration, la pratique du yoga ou encore de la méditation. Ces activités permettent de s’ancrer dans son corps, de sentir sa respiration pour être “ici et maintenant”. Ce sont de bonnes pratiques. Elles le sont d’autant plus si elles sont pratiquées de façon régulière et qu’elles s’inscrivent dans la durée. Elles peuvent alors agir en prévention et participer à un équilibre émotionnel. Mais pour certaines personnes, ces techniques ne fonctionnent pas, voir aggrave leur niveau d’ anxiété ! Il est alors plus intéressant de se préoccuper des saboteurs de l’instant présent.

Et pour cela, j’ai envie de vous raconter l’histoire de ce jeune couple contemplant le feu de camp. L’homme est fasciné par le feu, émerveillé par la danse des flammes. Il est captivé par l’air qui s’enflamme, par la chaleur qu’il ressent sur son visage. Il se dit qu’il y a un temps pour tout. Il sait qu’il ira chercher du bois plus tard mais là, pendant dix minutes, il profite du feu qui brûle. Tandis que la femme regarde les bûches de bois. Elle pense aux efforts pour trouver les bûches et s’inquiète de la quantité restante pour tenir toute la nuit. Elle commence à être anxieuse à la pensée de vivre une longue soirée dans le froid, à la possibilité de faire une hypothermie, à l’avenir de ses enfants si il lui arrivait quelque chose …Prise dans ses pensées et ses scénarios catastrophes, elle n’est plus connectée à la beauté de ce feu.

stress

Cette histoire illustre bien comment nos pensées peuvent devenir des saboteurs de l’instant présent. Elles peuvent nous accaparer beaucoup de temps et nous empêcher de vivre pleinement les choses. Ainsi, certaines de nos pensées doivent être mises en attente et traitées à un moment que nous choisissons. Et puis, il y a certaines pensées sur lesquelles il est nécessaire de faire un travail de régulation pour ne pas se laisser envahir par des scénarios catastrophiques ou des questions sans réponse, qui alimentent le stress et l’anxiété. En séance, je vous aide à repérer ces pensées, à les classer, les trier, les organiser, les remettre en cause, les couper si nécessaire. Ce travail sur les pensées permet d’être plus serein et d’ envisager le présent sous un angle nouveau.

Pour autant, vous ne deviendrez pas la personne la plus « zen » au monde. La quête du bonheur, le fait de vivre chaque instant présent sont devenus une injonction sociale, fortement relayés sur les réseaux sociaux. Cette quête est un autre piège psychologique. Elle prend souvent la forme d’injonctions envers soi-même « Il faut que je sois connecté (e), il faut que je me concentre ». Ces injonctions, aussi appelées buts conscients” amènent pour certaines personnes de la culpabilité, de la frustration du fait de ne pas y arriver, mêlées parfois à de l’ autoflagellation « je n’arrive à rien, je suis nul (le), pourquoi les autres y arrivent et pas moi, je n’ai aucune volonté ».

Or l’instant présent ne se décrète pas. Il se vit plutôt qu’il ne se décide. L’instant présent est quelque chose de spontané et en dehors de notre volonté. Le sommeil est une bonne analogie. Vous ne décidez pas d’avoir sommeil. Le sommeil arrive sans que vous n’ ayez le besoin de le contrôler. « Je dois vivre l’instant présent », c’est comme si vous vous disiez je dois avoir sommeil. Autrement dit, dès lors que vous vous dites « il faut que je sois concentré (e) dans le moment présent », vous n’y êtes plus puisque à ce moment précis, votre esprit est focalisé sur ces pensées. .

 

yoga voiron

Enfin, d’autres aspects que les pensées peuvent être travaillés en séance. Car si vous n’arrivez pas à être dans l’instant présent, c’est peut-être lié à d’autres blocages psychologiques. Pour vous aider à les déceler, je vous invite à réfléchir aux questions suivantes :

  • “A quoi serais je confronté (e) si j’arrêtais d’être dans mes pensées ou dans l’action ? “
  • “Qu’est ce qui me serait difficile ? “
  • “Quelles seraient mes peurs, mes craintes ?” 
  • “Si j’étais dans l’instant présent, quels autres problèmes arriveraient alors ? (le vide, la solitude, la peur de l’avenir …)”

Vous éprouvez du stress, de l'anxiété. Les techniques de yoga et de méditation ne suffisent pas ou simplement ce n'est pas votre "truc". Si cet article vous parle et que vous souhaitez avancer sur ce sujet, contactez moi.

Laisser un commentaire